Le Grand Concours

imageLe grand concours, c’est une lecture bien sympathique que j’ai la chance d’avoir pu faire grâce à une demande de l’auteure. En effet, je soutiens les nouveaux auteurs et les auteurs indépendants et/ou autopubliés :). Je vous remercie, cette fois en public, chère Lisa Delmey pour cette lecture qui m’a fait sortir de mes sentiers habituels.

Auteur : Lisa Delmey

Editeur : Bookelis

Synopsis : C’est l’histoire d’un ambassadeur qui rêve de devenir prof de surf… Il voudrait aussi pouvoir continuer sa vie peinarde et luxurieuse à Genève en semaine et à Nice le week-end…
Mais voilà que le ministre le charge d’organiser le MIAM : grand concours gastronomique entre cuisiniers d’ambassadeurs du monde entier. Son mot d’ordre : Que la France gagne ! (ou sinon : c’est mutation directe au Trucménistan ;-( !!
Charlie, notre ambassadeur en question, n’est pas intéressé par le sujet, reste naïf et sa désinvolture va le mettre dans une situation délicate. Intimidation, espionnage, meurtres, chantage… tout ça pour de la bouffe, ça le dépasse!

Une citation : « Et puis, le caviar, c’est comme le vin, ça se bonifie avec les années, c’est bien connu ! »

Ma note : 15/20

 

 

 

 

Mon avis : En lisant le résumé, on se demande à quoi s’attendre. Et c’est un florilège de rebondissements en tous genres, du début jusqu’à la toute fin. Charles-Irénée (Charlie), est un diplomate suivant les traces de son père malgré lui. Lui, ce qu’il voudrait c’est être prof de surf ! Un gars riche, voulant surfer à Nice, et complètement à coté de ses pompes et de la réalité, ça ne vous rappelle rien ? Effectivement on fait assez vite le rapprochement avec Brice de Nice, porté à l’écran par Jean Dujardin. Mais mon avis est que Charlie aurait aimé avoir la vie calme de Brice. En effet, il va aller de situations loufoques en situations loufoques, sans forcément se rendre compte qu’il est en danger réel (franchement la déco d’un lieu sordide est quand même importante !). Les jeux de mots, que ce soit sur les noms de certains personnages, les sigles des organismes, ou sur les noms des objets sont tous bien trouvés (j’ai beaucoup aimé la signification du C.R.O.A.A, je vous laisse la découvrir !). L’écriture est fluide, n’est pas lourde et colle tout à fait à la légèreté du roman et au style de ce dernier. L’auteure fait preuve de beaucoup d’imagination tout le long pour ne pas laisser de temps mort, et même la fin m’a scotchée. Je ne m’y attendais pas du tout ! Le fait de passer de 2016 à 2014 d’un chapitre à l’autre est original, mais du fait on aurait presque envie de zapper des pages pour savoir ce qui va se passer après. Une lecture légère et agréable, parfaite pour oublier les petits soucis de la vie quotidienne.

Publicités

2 réflexions sur “Le Grand Concours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s