Hollow City (Tome 2, Miss Peregrine et les Enfants Particuliers)

81-xmyb-ayl

Auteur : Ransom Riggs

Editeur : Bayard Jeunesse

Synopsis : Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons !

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis : Dès le début de ce second tome, on retrouve nos enfants particuliers, replongeant immédiatement dans l’histoire. Pas de résumé donc, mais cela est inutile. Dès les premières lignes, les éléments se remettent en place, et j’ai vite « revu » en images dans ma tête, la fin du tome numéro un. La boucle est détruite, les enfants partent pour Londres, et beaucoup de péripéties les attendent. Ils feront de nouvelles rencontres, de particuliers comme eux (enfants comme animaux). L’une d’elle m’aura particulièrement marquée, une enfant ayant eu la possibilité de rejoindre une boucle par le passé, mais ayant refusé, ne voulant pas abandonnée sa petite sœur « normale ». Petit à petit, mon regret de ne pas en apprendre beaucoup sur un monde si particulier s’estompe, et petit à petit, nous en apprenons plus au fil des lignes, en même temps que Jacob. Parlons de Jacob d’ailleurs. Cet enfant que rien n’intéressait vraiment, et encore moins le fait de travailler dans la chaîne de magasins de ses oncles. Il a, à mon sens, beaucoup mûri au contact des Particuliers. Il découvre et développe de plus en plus son pouvoir, qui s’avère être bien plus utile et important que l’on peut le croire au début. Ce tome est beaucoup plus sombre que le premier, mais aussi plus actif, il y a très peu de moments de repos. On s’inquiète pour Miss Pérégrine, mais lorsqu’on la pense enfin tirée d’affaire, une surprise de taille nous attend… La fin du tome me laisse aussi sur ma faim, dans le bon sens du terme. On à hâte de connaître la suite, de voir Jacob maitriser encore mieux son don, mais aussi de savoir si enfin, les enfants trouveront une solution pour sauver les boucles et les Ombrunes de leur funeste destin. J’aime ces lectures qui me surprennent, qui font voler en éclat mes prédictions. Un nouveau bémol me fait tiquer cependant, tout n’est pas parfait. Les photographies qui illustrent le roman sont toujours présentes, et toujours aussi belles. Mais, elles sont, justement, trop présentes par moment. J’en trouve certaines bien inutiles et elles m’ont coupé dans ma lecture pour pas grand chose au final… Il m’est arrivé de même regretté leur présence à un certain moment du livre, ce qui est bien dommage ! Une idée merveilleuse TROP exploitée dans ce deuxième tome, qui gâche un peu la chose. En résumé, un excellent tome meilleur que le premier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s